Naviguer en plein écran sur MacOSX

Une fois je me suis rendu compte (c’était pendant ma conférence improvisée type *camp à confoo.ca intitulée What’s Wrong With HTML5) que je ne savais pas comment mettre Firefox en mode plein écran sur MacOSX. En effet, j’ai tendance à utiliser un navigateur avec un outil HTML pour faire des présentations, et non Powerpoint comme tout le monde. Sur PC, je crois que c’est F11, mais évidemment sur Mac c’est autre chose. Et plus spécifiquement, ça ne fait pas longtemps que c’est possible. Étant donné que je vais faire bientôt une présentation sur HTML5 à MakeWebNotWar, j’ai fait un peu de recherche que je vais vous présenter ici. Aussi, comme je risque d’oublier les nombreuses touches clavier nécessaires, ce billet va me servir de rappel. Ça fait un bout de temps que je n’ai pas fait d’entrée dans la série de billet Parce que je ne m’en rappelle jamais, que vous connaissez certainement si vous êtes un de mes lecteurs assidus (ha non, ok, bon, c’est pas grave).

  • Pour Firefox : depuis Firefox 3.6, nous pouvons naviguer en plein écran avec la séquence de touche Command, Shift et F (pour Fullscreen. Attention, si vous avez plus qu’un écran et que vous naviguer en plein écran sur un écran secondaire, cela fait disparaître le dock. Il faut revenir à l’instance du navigateur en plein écran et sortir du mode pour faire revenir le dock.
  • Pour Opera : Option + Command + F12.
  • Pour Safari et Chrome : Vous pouvez installer une application nommée megazoomer (nécessite une autre application nommée SIMBL). Vous pouvez configurer cette application, mais par défaut la séquence de touches est Command + Return. Cette solution devrait aussi fonctionner sur toute autre application basée sur Cocoa. Je ne l’ai pas beaucoup expérimenté, mais ça me semble bien.

Quelques commandes rake pour Ruby On Rails : Parce que je m’en rappelle jamais

Les Parce que je m’en rappelle jamais sont une série sur mon blogue qui se veut un hommage au manque de mémoire et au déficit d’attention. Vous n’y trouverez pas des bonnes pratiques, mais simplement des exemples de commandes que j’ai eu besoin de faire un moment donné.

Sans plus tarder, quelque commandes rake pour Ruby on Rails :

Rouler les tests :
rake test
Mettre à jour la bd avec la dernière migration :
rake db:migrate
Mettre à jour la bd avec une version spécifique des migration:
rake db:migrate VERSION=30
Créer une migration :
./script/generate migration le_nom_de_la_migration
Revenir à la plus vieille version de la BD :
rake db:migrate VERSION=0
Détruire la BD :
rake db:drop
Créer la BD (sans le schema) :
rake db:create
Charger les tables dans le schema (sans les migration) :
rake db:schema:load

Quelques commandes MySQL : Parce que je m’en rappelle jamais

Bienvenue sur une nouvelle série sur mon blogue qui sera peut-être ou pas éphémère : Les parce que je m’en rappelle jamais. Cette série se veut un hommage au manque de mémoire et au déficit d’attention. Vous n’y trouverez pas des bonnes pratiques, mais simplement des exemples de commandes que j’ai eu besoin de faire un moment donné. Sans plus tarder, une première mouture : Quelques commandes MySQL :

Partir l’interpréteur / moniteur MySQL :
mysql --user=le_nom_de_l_utilisateur le_nom_de_la_bd
Créer un utilisateur dans MySQL :
CREATE USER le_nom_user IDENTIFIED BY 'motdepasse'
Faire que MySQL écoute sur le port 3306 sous Unix
dans my.cnf (peut être dans /etc/my.cnf)

[mysqld]
datadir=/var/lib/mysql
socket=/var/lib/mysql/mysql.sock
user=mysql
port=3306
bind-address=l'adresseipduserveurmysql
Restarter le serveur MySQL sous CentOS :
/etc/init.d/mysqld restart
Droits des utilisateurs pour se connecter à distance à partir de partout (ne pas faire cela sur un serveur de prod) :
GRANT ALL ON *.* to 'root'@'%';

Petite note pour moi : Faut que je refasse les css de code, dl et pre. Merci.