Slides pour ParisWeb

Voici mes slides pour ma présentation à Paris Web. J’espère que vous avez apprécié.

J’aimerais remercier l’organisation de Paris Web pour m’avoir invité à cette conférence vraiment extraordinaire. C’est impressionnant de voir la qualité des présentations et l’effort qui est mis pour les rendre accessible à tous.

L’expérience m’a inspiré et cela m’a donné l’idée de deux trois autres présentation connexes. Je vous en reparle si le tout adonne.

Ha oui, le dessin en première page, c’est ma fille qui l’a fait (elle est bonne hein ? Je voulais amener un peu de ma famille avec moi).

J’ai enlevé quelques images de la présentation le temps que je mette les sources.

Encore une fois, je remercie l’organisation de Paris Web. Ce fût une super expérience où j’ai rencontré plein de gens super intéressants !

Slides de la présentation HTML5 pour Action TI Estrie

Hmmm… ça fait un bout de temps que je n’ai pas écrit ici… Manque de temps faut dire. Ceci dit, je prend toutefois le temps de mettre un petit lien vers les slides de la présentation sur HTML5 que j’ai donnée pour Action TI Estrie à Sherbrooke le 24 janvier.

Lancement de docteurhtml5.com

Je n’ai jamais été fort en publicité et en lancement de nouveaux sites sur lesquels je travaille en dehors de la « job » (surtout que vous comprendrez que ça prends du temps que je n’ai pas pour faire la promotion de ces sites 😉 ) . Mais je crois que je peux dire que http://docteurhtml5.com est prêt à une consommation générale. Vous l’aurez deviné, ce site est une traduction de l’excellent site de tutoriels anglophone http://html5doctor.com. J’avais l’intention l’automne dernier de publier moi-même des tutoriels sur les nouvelles fonctionnalités d’HTML5. Toutefois, je manquais de temps et je ne voulais pas non plus réinventer la roue. J’ai donc proposé aux administrateurs de http://html5doctor.com de traduire leur site, au moins en partie. Après quelques mois de travail (très temps partiel, vous le comprendrez), et avec de l’aide de Chantal Ide (http://www.divetheweb.com), les quatre premiers articles sont maintenant en ligne sur http://docteurhtml5.com. Chantal et moi allons continuer d’ajouter des articles dans les semaines qui vont suivre. Idéalement, j’aimerais bien y ajouter du contenu exclusif francophone ! On verra. J’espère que vous trouverez le site à votre goût et que vous y trouverez des informations utiles. Surtout, et cela je le répète, si vous avez des commentaires et si vous trouvez des coquilles ou autres fautes d’orthographe, n’hésitez-pas à me contacter. Après tout, je suis un développeur dans l’âme en premier et traducteur seulement en second ordre. Si vous voulez nous donner un coup de main pour la traduction, n’hésitez pas non plus. Je traduis pas mal moins vite que les docteurs écrivent !

Oracle Application Express (APEX) : Un outil intéressant pour certains types d’applications Web ?

J’ai dernièrement expérimenté avec un outil fourni avec la version gratuite de la base de données Oracle. J’ai même fait une petite application pour le groupe DBA chez mon employeur. APEX est un outil de développement rapide d’application Web basée sur la base de données Oracle, et ce avec un minimum de code. J’étais pourtant extrêmement sceptique par rapport à cet outil de au départ, et ce, pour plusieurs bonnes raisons. Premièrement, il va à mon avis à l’encontre des courants actuels de développement Web, (par exemple dans Rails, Grails et autres MVC) où la base de données est dérivée du modèle d’affaire et non l’inverse. Ce n’est pas non plus le genre d’outil que nous pouvons voir sur le « cloud » non plus. On pourrait même dire que la façon de développer va à l’encontre des courants de développement passés (au moins depuis 2000 / 2001) puisque le tout génère du PL-SQL, le langage de procédures stockés de Oracle. Non, il n’y a pas de middleware. On retourne loin dans le passé avec cela. Je me rappelle bien avoir développé des applications Web directement en PL-SQL au début de ma carrière, et je sais bien que ce n’est pas parce qu’on utilise un langage dans la base de données qu’on ne peut pas utiliser certains des principes du modèle vue contrôleur. Par contre, quand on parle de développement Web en PL-SQL, ça fait rire un peu, parce que ça fait longtemps qu’on ne fait plus cela.

Malgré mon énorme (euphémisme) scepticisme, j’ai regardé une présentation organisée par OraGec (lien) le groupe d’intérêt Oracle à Montréal. J’ai pu y remarqué deux choses : APEX n’est pas vraiment dans le radar des gros sous chez Oracle. Il y a aussi une communauté tissée serrée qui fait des applications à haute disponibilité avec. On pourrait dire qu’APEX est capable de créer des applications internes rapidement, très fonctionnelles, sans avoir dix couches de redirections de middleware. Lorsque l’objectif est de mettre une base de données existante sur l’intranet (ou le Web aussi), seulement quelques requête SQL sont nécessaires pour générer le tout. Cela peut aller assez loin aussi, ça supporte les Web Services, des contrôles peuvent être créés, on peut évidemment faire du transactionnel avec, etc… Ce type d’application prendrait beaucoup plus de temps à créer avec des serveurs d’applications et des framework Java (ou autre), même avec Grails. Dans ma tête, le clique s’est fait et je me suis dit que dans certaines situations (et peut-être dans d’autres) APEX pourrait bien être une recette secrète qui diminue le coup de développement. J’ai posé les questions habituelles du trippeux de standards Web : est-ce que tout cela génère du code conforme et accessible ? Évidemment non, les contrôles ne respectent pas encore la section 508 (loi aux États Unis), en tout cas pas dans la version actuelle (4), mais peut-être dans la prochaine version. APEX est donc DOA pour des sites Web traditionnels (le SEO n’est pas évident à faire non plus). Toutefois, on peut peut-être y faire qqch. Il est possible de modifier les templates HTML que l’outil génère. Ce serait certainement possible d’améliorer les choses de ce côté. Je me suis dit que ce serait intéressant d’organiser une présentation en collaboration avec le W3Québec pour parler du templating de ce type d’application. (ergonomie, etc). J’ai donc proposé la chose au groupe OraGec et au W3Québec et le résultat de cela sera présenté lundi prochain, le 29 mars 2010.

Ceci dit, j’ai développé un petit qqch avec l’outil, et malgré le fait que le SQL n’est pas ma majeure, et que l’outil génère ce que je fais à la main habituellement, le temps de développement fût très court, probablement aussi court que si je l’avais fait avec du Grails. Quand on travaille avec une BD déjà montée, ça va très bien. Si vous travaillez dans une équipe de DBA et de développeurs de base de données, ça utilise très bien leurs connaissances et cela donne qqch de somme toutes très bien.

Je me dis qu’il faut être ouvert dans le type d’applications Web que l’ont construit. Autant que j’aimerais que ce soit le cas, mon expérience me dit qu’il n’y a pas de « one size fits all » dans les frameworks d’application (particulièrement les rapides). Vous avez beaucoup d’investissement dans les BD Oracle, ça vous tente de faire du développement d’applications Web rapides qui n’ont pas nécessairement besoin d’être accessible ? Prenez la peine d’évaluer Oracle Apex, à mon avis, ça vaut le coup ! Qui sait, les contrôles seront peut-être accessible pour la prochaine version. (Anyway, les contrôles ne sont pas nécessairement accessibles avec les frameworks 6 fois plus lourds alors…)

Vous êtes dans le monde des bases de données Oracle et vous aimeriez en savoir plus sur les interfaces Web (accessibles et conformes), venez faire un tour au W3Québec. Vous êtes spécialistes de front end, mais voudriez travailler dans des projets plus près de la BD, faites au tour à la prochaine réunion du W3Québec, (et devenez membres tant qu’à y être) ! Une des choses que je considère importante dans les groupes d’intérêt comme le W3Québec, c’est qu’il ne faut pas rester dans des silos et rester ouvert. Travailler avec des applications du type de APEX nous amène à avoir des points de vues différents et faire des rencontres que nous ne ferions pas nécessairement. Augmentons la discussion et les échanges !

Quelques liens :

Tiens, je viens de découvrir qu’il y avait un groupe d’intérêt spécifique à APEX au Québec : ApexQuébec. Faudrait bien que je les contacte!

Soirée conférence du W3Québec lundi prochain (15 juin) à ne pas manquer!

Cela faisait un petit bout de temps que je ne vous ai pas parler du W3Québec (après deux ans à la présidence, j’avais bien droit à un peu de repos 🙂 ! ). La prochaine soirée conférence sera particulièrement intéressante : Sylvain Carle et François Lafortune, tous deux de Praized Media, nous parlerons de leur expérience sur la publication de contenu structuré, leur vision et leur méthode de travail. Définitivement à ne pas manquer! À moins d’un imprévu (ces temps-ci ma petite famille est souvent enrhumée) je devrais y aller. Le tout se passe au Laika, lundi le 15 juin 2009 à 18h30.